Des conseils pour bien choisir son coach

Des conseils pour bien choisir son coach

Un des grands défis que je rencontre comme coach, c’est d’abord et avant tout le titre de ma profession, le terme « coach ». Au Québec, c’est un titre qui n’est pas encadré, c’est donc dire qu’il n’existe pas d’ordre professionnel et que n’importe qui peut se proclamer coach. Ça, c’est un problème.

Un des grands défis que je rencontre comme coach, c’est d’abord et avant tout le titre de ma profession, le terme « coach ». Au Québec, c’est un titre qui n’est pas encadré, c’est donc dire qu’il n’existe pas d’ordre professionnel et que n’importe qui peut se proclamer coach. Ça, c’est un problème.

Beaucoup de personnes ont envie d’aider les autres et de les inspirer, je trouve ça très bien. Par contre, il ne suffit pas d’avoir une expérience de vie, beaucoup de charisme, des phrases de motivation ou une formation d’un weekend pour se donner l’autorité d’exercer comme coach. Beaucoup de gens qui se nomment coachs sont plutôt des conférenciers, des motivateurs ou des mentors en développement personnel. Ils ont un parcours de vie inspirant qu’ils savent retransmettre, et oui, ça fait parfois du bien ! Moi-même, j’aime être motivée et inspirée et je suis entourée de merveilleuses personnes qui cherchent à aider. Par contre, une démarche en coaching, c’est très différent.


Un coach ne donne pas des réponses à son client, il a plutôt l’habileté de faire émerger des prises de conscience pour que le client accède à une nouvelle perspective pour lui et trouve ses propres réponses.

Un coach ne parle jamais de lui, sauf si c’est vraiment nécessaire pour le bien du coaché. Il est là pour son client et non pour raconter son histoire. Il évite toute projection.

Un coach écoute et questionne, c’est un expert de la communication interpersonnelle. Il possède les outils pour questionner efficacement, mener un entretien et faire des reflets efficaces qui auront un impact sur le client.

Un coach est formé pour bien comprendre les schémas de pensées, le mode de fonctionnement, la personnalité, les croyances, etc. Ce genre de formation demande des centaines d’heures d’étude et de pratique et s’offre par une école certifiée. Il existe d’ailleurs une certification pour les coachs de la International coaching federation (ICF). Cette reconnaissance, bien que privée et d’origine américaine, assure la rigueur de la formation ainsi qu’un encadrement de la pratique du coach qui garantissent un niveau de qualité et la réponse à des normes professionnelles internationales de coaching.

Finalement, un coach n’impose pas de solutions à son client. C’est au client d’évaluer la situation dans laquelle il se trouve et de se responsabiliser face aux choix qu’il fera pour la suite. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse en coaching, il y a le chemin que la personne choisira et l’accompagnement du coach pour avancer sur ce chemin.

Bref, le coaching, ce n’est pas une recette toute faite et surtout : ça ne s’improvise pas.

Si vous envisagez de commencer une démarche de coaching, voici quelques éléments que je vous suggère de vérifier pour bien choisir votre coach :

  • Interroger sur l’approche utilisée et vous assurer qu’elle vous convient : PNL, neurosciences, gestion, etc.
  • Vérifier que le coach est certifié d’un programme de coaching d’une école reconnue.
  • Demander s’il est certifié ICF (niveaux ACC, PCC ou MCC) ou s’il possède une autre forme de reconnaissance associative qui lui permet de remettre des reçus reconnus par les assureurs privés. Si c’est le cas, alors vous savez que ce coach suit un code d’éthique et des règles strictes de pratique.
  • L’expérience est à vérifier, bien qu’un coach débutant qui a suivi une bonne formation peut être très efficace dès ses premiers coachings. Vérifiez, mais ne vous fiez pas qu’à cela.
  • Les témoignages de clients et les recommandations (idéalement d’une personne que vous connaissez ou signés par de vraies personnes) peuvent être de bons indices.
  • Toutefois, la notoriété publique d’un coach peut être trompeuse et attirer les foules. L’offre marketing et l’engouement qu’une personne arrive à créer sur le Web semblent parfois alléchants, mais il faut quand même questionner sur le reste.

 

Rappelez-vous simplement qu’il existe toutes sortes de coachs et toutes sortes d’approches de coaching. Ne vous contentez pas de choisir au hasard, le coach le plus près de chez vous ou celui qui performe le mieux côté marketing. Le coach idéal pour vous n’est pas nécessairement le plus célèbre sur Internet ni celui qui a vécu une vie similaire à la vôtre. Assurez-vous plutôt d’embaucher un coach formé et compétent qui sait vous rendre à l’aise et vous mettre en confiance !

Retour à la liste des nouvelles